La question des protéines

tofu

S’il y a bien une information que l’on peut entendre un peu partout, c’est que les végétariens, de par leur alimentation, manqueraient cruellement de protéines. Il se dit aussi que les protéines végétales seraient moins bonnes que les protéines animales, et que leur unique consommation amènerait des carences. Mais tout ceci est totalement faux. Non seulement le végétarisme peut apporter autant de protéines que n’importe quel autre régime alimentaire, mais en plus, le fait de privilégier les protéines végétales aux protéines animales a des effets positifs sur votre corps. Voici donc un guide pour vous donner toutes les informations dont vous avez besoin sur cette fameuse question des protéines.

Les protéines et leurs rôles pour l’organisme.

Les protéines sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme : elles jouent en effet un rôle primoridial dans la fabrication des os et le développement des muscles, c’est un matériel de « construction ».

Concrètement, une protéine est un ensemble de petites molécules faites de chaînes d’acides aminés. Au nombre de 22, 9 sont dits essentiels, ce qui veut dire que notre corps ne peut pas les synthétiser et ils doivent être apportés à travers l’alimentation. S’il y a un manque d’un acide aminé dans cette chaîne, celle-ci est incomplète et l’organisme ne pourra pas faire une bonne absorption et par conséquent cela pourra entraîner des troubles dans la santé.
Ces acides aminés se retrouvent aussi bien dans le règne animal que végétal.
Quand votre corps est en possession de toutes les protéines dont il a besoin, il fonctionne à plein régime, et cela se voit notamment dans la régénération de votre peau, dans la pousse de vos cheveux, dans votre circulation sanguine, dans vos défenses immunitaires, etc. Il est donc important d’en consommer régulièrement et en bonne proportion.

La consommation quotidienne.

Pour assurer à votre corps un bon fonctionnement, l’apport journalier recommandé en protéines se situe entre 15 et 20% du total de la ration alimentaire journalières, auquel vient se compléter une part de glucides et de lipides. Il est donc important que votre consommation quotidienne de protéines reste en équilibre par rapport aux autres composants.

Les excès de protéines.

Une surconsommation de protéines a par exemple des effets néfastes sur votre organisme. Au-delà du seuil recommandé, vous vous exposez à une acidification de l’organisme, une fragilisation de vos os, à des fatigues soudaines, ainsi qu’à un mauvais fonctionnement rénal. Les risques encourus sont donc assez graves. Il n’est pas rare de voir des gens consommer en grande quantité des aliments qui en apportent, mais c’est le piège à éviter : cela viendrait à contrecarrer vos bonnes intentions pour votre organisme et à le mettre en danger.

Les carences en protéines.

À l’inverse, si vous ne consommez pas assez de protéines, votre corps développera des carences et vous pourrez souffrir d’une mauvaise circulation sanguine, et d’un affaiblissement de vos défenses immunitaires, d’une fonte musculaire… Tous les domaines où rentrent en action les protéines (et dont on a parlé précédemment) sont potentiellement sujets à apporter des problèmes.

Il faut donc veiller à un certain équilibre dans les doses de protéines que vous consommez. Et pour cela, il faut connaitre quels sont les aliments qui en apportent, et en quelle quantité.

Les aliments contenant les protéines végétales.

Les protéines végétales se trouvent à la fois dans les légumineuses, les céréales, les graines oléagineuses et les algues. Dans chacune de ces catégories, les protéines sont incomplètes, c’est-à-dire qu’il faut leur manque un acide aminé pour que la chaîne soit complète. Les associer entre elles permet de se compléter et ainsi avoir tous les acides aminés essentiels.
Souvenez-vous qu’en associant une part de légumineuses avec des céréales complètes, en plus de rajouter quelques graines ou fruits secs dans votre assiette, vous obtiendrez des protéines de haute valeur biologique, et nous n’aurez rien à envier à un steak !

La spiruline contient dans une cuillère à soupe autant de protéines complètes que 50 grammes de steak ou 2 tranches de jambon
. Cette petite algue s’avère un très bon complément nutritionnel !

There are no comments yet, add one below.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*